Chemins de Poussières

Ne remarquez vous pas que l'on supporte l'insupportable et que l'on accepte l'inacceptable ?

samedi 19 mai 2007

994.Luis.

Détournons nous donc des pitreries actuelles, des mélanges douteux de la vie politique pour, puisque nous fêtons les 60 ans du Festival de Cannes, parler un peu de cinéma. Pas de cinéma actuel, il m'interesse assez peu à de rares exceptions près, mais d'un cinéma qui n'existe plus. Comme celui de Luis Bunuel par exemple. J'ai abordé ce réalisateur espagnol par un de ces films, c'était "Belle de jour" avec Catherine Deneuve, réalisé en 1966 l'année de ma naissance. Oeuvre percutante que cette histoire de femme qui se... [Lire la suite]
Posté par Olivier O à 00:01 - - Permalien [#]

mercredi 26 juillet 2006

Capote

Un air de piano léger, aérien mais envoûtant. Des images simples, limpides mais dont on se souvient. Une interprétation toute en nuances, en pudeur mais fascinante. Au bout du chemin un film stupéfiant.  Stupéfiant par sa lenteur et pourtant si rapide dans ce qui se passe. Angoissant par ses silences, ses longues images qui se traînent. Ces aller retour entre le Kansas et New York, ceux entre le sordide des cellules des accusés et la vie mondaine de Capote ; tout cela est oppressant. L'acteur Philip Seymour Hoffman fait mieux que... [Lire la suite]
Posté par Olivier O à 18:00 - - Permalien [#]
mardi 25 juillet 2006

Necro

J'apprends la mort de l'acteur américain Jack Warden.  J'ai connu ce comédien pour la première fois dans le film époustouflant de Sydney Lumet "12 hommes en colère", il était en l'occurence le septième juré, celui qui veut qu'on en finisse vite parce qu'il a deux places pour un match de base ball. A noter que l'homme était un baroudeur : avant de faire l'acteur il voguait sur le Yang Tsé à bord d'une cannonière ; et profitons pour parler d'un autre comédien qui a débuté en même temps, Lee Marvin, qui lui barouda dans le... [Lire la suite]
Posté par Olivier O à 12:59 - - Permalien [#]